Il est si doux d’entendre son nom

Il est si doux d’entendre son nom

  • 5

Les gens parfois ont tendance à ne pas mentionner le nom de notre enfant décédé en pensant que c’est mieux comme ça. Ils croient bien faire, bien sûr, ils ne veulent pas nous faire de peine. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que nous aimons en parler. Nous aimons entendre les gens prononcer le nom de notre enfant. C’est notre enfant après tout. Le simple fait de le mentionner le fait revivre. Ça nous rappelle qu’il a fait un passage dans nos vies. Que les gens se souviennent de lui et qu’il n’est pas oublié.

Bien souvent, lorsqu’on me pose la fameuse question du nombre d’enfants que j’ai, je ne me gêne pas de parler de mon ange et je vois immédiatement l’inconfort des gens. Je ne les blâme pas bien sûr, les gens ne savent pas quoi dire et franchement, il n’y a pas vraiment de mots pour ça. Par contre, des fois, je sens un peu de jugement de leur part lorsque je mentionne le nom de mon ange. J’ai souvent l’impression qu’ils se demandent pourquoi je le considère et pourquoi je leur en parle et pourquoi je le compte parmi mes enfants. Il n’est plus là, oui c’est vrai, mais pendant toute ma grossesse, il était présent. J’en ai pris soin. J’étais sa maman, il était mon fils. J’ai accouché de lui comme n’importe quel autre de mes enfants.

La perte d’un enfant ne devrait pas être un sujet tabou. Ça fait tellement de bien d’en parler et d’entendre son nom. Raconter notre histoire nous fait guérir un peu plus. Même si on pleure à chaque fois, ça fait du bien. Durant un court moment, notre ange est vivant. Nous parlons de lui. Il revit. Il est là. Son histoire est écoutée. Les gens apprennent à le connaître. Il n’est plus oublié. Il est de passage comme une étoile filante. À toute vitesse, mais ce moment reste magique.

Les gens autour de nous devraient aussi savoir que la perte d’un enfant nous change à tout jamais. Ne vous attendez pas à ce qu’on revienne un jour comme avant. C’est impossible. Lorsque notre enfant meurt, une partie de nous s’éteint avec lui. Et c’est correct. Faut apprendre à vivre avec notre nouvelle personne, réapprendre à nous connaître. Mais ne vous attendez pas à ce que tout redevienne comme avant. Ça ne redeviendra jamais comme avant, rien ne sera plus pareil. Tout change. Notre perception de la vie change. Nos croyances changent. Nos goûts changent. Tout! Soyez patients avec nous. Ne précipitez pas les choses. Guérir nous prendra du temps. Nous aurons des hauts et des bas. Parfois ça ira et d’autres fois, pas du tout. Des fois, dans la même journée, nous aurons des montagnes russes d’émotions. C’est normal. Soyez patients s.v.p. Mais surtout, montrez-vous disponibles pour écouter notre histoire. Demandez qu’on vous parle de notre ange, de nos sentiments. N’ayez pas peur de prononcer son nom et surtout, ne changez pas de sujet lorsqu’on le mentionne.

Faites-le revivre avec nous, c’est tout ce qu’on veut. On veut sentir que notre enfant n’est pas oublié et que son passage a touché les gens autour de nous. Après tout, c’est notre enfant, on l’aime autant que nos enfants vivants. Nous sommes ses parents. Il mérite de n’être jamais oublié.

 

Vous avez aimé cet article? Alors, devenez membre en vous abonnant à nos listes d’envoi.