Un geste qui fait du bien.

Un geste qui fait du bien

Le 15 octobre de chaque année, c’est la journée de sensibilisation au deuil périnatal. Le deuil périnatal, c’est le deuil que de nombreux parents vivent après le décès de leurs bébés lors de la grossesse, lors de l’accouchement ou dans la première année de vie de l’enfant. Cette journée a été très salutaire pour moi.

Dans mon cas, octobre est un mois très douloureux qui me rend très nostalgique. En effet, le 18 octobre 2014, je donnais naissance à mon bébé et le 22 octobre 2014, il décédait. Inutile de vous dire à quel point ce mois est difficile à vivre pour moi depuis ces événements. En octobre 2015, le centre périnatal de ma région tenait une cérémonie des anges, un événement auquel j’ai participé.

Quel beau moyen d’honorer la mémoire de nos petits anges. Une maman orpheline a livré un témoignage d’espoir, une chanteuse a interprété un chant symbolique et un goûter était offert. À cette occasion, une envolée de ballons a été effectuée. Il était possible d’écrire un mot à l’attention de notre bébé sur le ballon ou sur un papier que l’on pouvait accrocher à celui-ci. Le nom de chaque bébé a été prononcé, et en terminant, tous les ballons se sont envolés dans le ciel. Un moment chargé d’émotions! Des gens qui se comprennent mieux que quiconque et qui posent un si beau geste d’amour ensemble pour leurs bébés partis trop tôt.

Cette année, j’assisterai à ma troisième cérémonie en compagnie de mon bébé tout neuf. C’est important pour moi de faire ce geste symbolique, et ainsi, de garder vivante la mémoire de mon garçon.

C’est aussi important pour moi de sensibiliser les gens au deuil périnatal et peut-être de les conscientiser  à l’importance de leurs paroles pour les parents en deuil de leurs bébés.

En terminant, sachez que plusieurs régions tiennent des événements du genre à la mi-octobre, informez-vous!

 

Vous avez aimé cet article? Alors, devenez membre en vous abonnant à nos listes d’envoi.
AUTEUR

Vanessa Gagnon Desjardins

Tous les articles par : Vanessa Gagnon Desjardins