Mon sourire perdu

Mon sourire perdu

J’ai toujours été catégorisée comme étant une jeune femme pleine d’ambition, toujours de bonne humeur et même un peu clown, par moments. Mais depuis le décès de mon petit garçon Jordan né à 24 semaines et 5/7 de grossesse, lui qui a lutté pour sa vie pendant 4 longues journées en octobre 2014, je ne me reconnais plus.Par contre, la terrible épreuve que j’ai eu à vivre m’a beaucoup changée. J’ai alors pris conscience que la vie est fragile et combien elle peut être dure. Maintenant, je sais pertinemment que je n’ai aucun contrôle sur plusieurs sphères de ma vie. J’étais la jeune femme rêveuse qui avait de belles ambitions et pour qui, tout était programmé. Mais quelle naïveté? J’ai appris à la dure que la vie nous réserve parfois un chemin bien différent que celui auquel nous avons tant aspiré.

Oui, j’ai changé en tant que personne, je ne serai jamais plus cette même femme, sœur, fille, amie… Je suis consciente que je suis beaucoup moins boute-en-train et « hop la vie » qu’avant. Certaines journées sont plus difficiles que d’autres. C’est spécial de dire cela, mais j’ai vraiment réalisé ce changement lorsque j’ai regardé des photos de moi avant le décès de mon bébé et que je les ai comparées avec des photos prises quelques mois après cette terrible perte. MON sourire, mon sourire c’était ma carte de visite, il était toujours vrai et sincère. J’ai perdu ce sourire, il n’est plus aussi sincère et ne dégage plus autant qu’avant. Il m’aura fallu une photo pour remarquer le changement. Ce changement physique qui témoigne assurément des changements vécus à l’intérieur, au plus profond de mon être.

Une personne que j’affectionne beaucoup m’a dit dernièrement combien mon sourire avait changé, que j’avais un beau visage, que j’étais belle. Nul doute, je recommence à me sentir mieux, à me sentir MOI. Ça fait du bien de le savoir et je comprends encore plus le sens de la phrase «  Laisser le temps faire son œuvre ». Rien ni personne, ne pourra changer le passé et je n’oublierai jamais mon garçon, mon premier enfant. Toutefois, avec le temps on apprend à mieux vivre avec cette terrible perte.

Oui j’ai changé, mais j’ose espérer que j’ai changé pour le mieux et que je suis devenue une meilleure version de moi-même. MON vrai sourire revient peu à peu mais l’évolution et les changements occasionnés feront toujours partie de moi!

 

Vous avez aimé cet article? Alors, devenez membre en vous abonnant à nos listes d’envoi.
AUTEUR

Vanessa Gagnon Desjardins

Tous les articles par : Vanessa Gagnon Desjardins