On tourne la page mon cœur...

On tourne la page mon cœur…

Mon beau Louka, 3 ans se sont écoulés depuis ton départ. Trois ans de tourbillon d’émotions.

On a l’impression qu’on avance. Et parfois une vague d’émotions et d’incompréhension remonte à la surface. Peu de temps après ton décès, j’ai éprouvé le besoin de rencontrer d’autres parents qui avaient vécu la même chose que moi. Je voulais briser l’isolement et savoir si mes réactions étaient normales, si je puis m’exprimer ainsi. C’est alors que je suis tombée sur l’Association Parents Orphelins. Je me suis inscrite au prochain café-causerie sans hésiter dans l’espoir de mettre un peu de baume sur mon cœur. Dès l’entrée dans le local, j’ai tout de suite senti une belle énergie, une animatrice dévouée et attentive à mon histoire, comme si c’était le centième parent qu’elle rencontrait. La star du deuil périnatal que je venais de rencontrer se prénommait Alex. Je venais à ce moment-là de trouver une autre de mes bouées de sauvetage. J’ai su que j’avais une place où je pourrais déposer ma peine, mes joies, ma colère, mon découragement, bref, que je pouvais me faire comprendre l’instant d’un regard au lieu de passer mon temps à éduquer les gens sur les réactions normales du deuil périnatal.

Après avoir réussi à sortir ma tête de l’eau, j’ai su que je voulais m’impliquer auprès des parents orphelins. J’avais un grand besoin de redonner au suivant. C’est alors que j’ai proposé ma candidature comme membre du conseil d’administration de Parents Orphelins lors de l’Assemblée générale annuelle 2013 et que cette belle aventure a commencé. Pour moi, la façon que j’avais de laisser la trace de Louka sur cette terre était d’aider d’autres parents à travers lui.

Grâce à mon petit bonhomme j’ai rencontré et aidé des parents extraordinaires. Louka et moi, on a fait une équipe du tonnerre.  On dirait qu’il me fournissait toujours les bons mots pour réconforter, apaiser et guider les parents. Je ne vous cacherai pas que la tâche était parfois lourde par moment. On ne s’habitue jamais au récit d’un parent orphelin. On se dit encore un autre enfant décédé, une autre perte sans raison, sans logique.

C’est en m’impliquant à divers postes tels qu’animatrice de café-causerie, agente de ressources, coordonnatrice des bénévoles et membre du conseil d’administration que j’ai pu aider un grand nombre de parents. Je me suis fait aussi de très bonne amis à travers tout ce temps là.

Comme mon frère m’a dit un jour « Ma sœur, il ne peut pas toujours pleuvoir. Le soleil réussira à  percer les nuages » et celui qui a aidé dans tout ça, s’appelle Théo. C’est mon bébé espoir. Je venais à ce moment-là de reconnecter avec la vie. J’étais devenue une maman d’un enfant vivant.

Plus le temps avançait, plus je voulais laisser un peu plus de place à la maman vivante vs. la maman orpheline. C’est à ce moment que j’ai eu besoin de prendre une petite pause de l’univers du deuil périnatal. Et ce, même si je me sentais coupable car c’est comme si j’abandonnais le beau projet que mon beau Louka et moi avions ensemble. Quelle décision difficile à prendre et c’est à ce moment que sa petite voix m’est venue à l’oreille me disant que je devais tout faire pour être heureuse. Je devais maintenant tourner la plage et laisser place à mon beau Théo tout en conservant une place de choix à son grand frère.

Je serai toujours reconnaissante envers Parents Orphelins parce que cette association redonne l’espoir. L’espoir de s’en sortir, l’espoir d’une famille, bref l’espoir de revivre. Ce n’est pas un adieu, mais plutôt un à bientôt. Merci pour tout votre support, votre générosité et grâce à nos enfants disparus, nos chemins se sont croisés. Vous êtes des hommes et des femmes extraordinaires qu’on gagne à connaître.

Maintenant, mon beau Louka, il est temps d’ajouter un autre chapitre à notre histoire. Celle d’une maman comblée par ses 2 garçons, sa belle-fille et son beau-fils. Maman te remercie du fond du cœur d’avoir mis toutes ses personnes sur ma route.

Je ne t’abandonne pas mon cœur, on prend seulement un nouveau départ ensemble…

Je t’embrasse,

Ta maman qui t’aime…

Vous avez aimé cet article? Alors, devenez membre en vous abonnant à nos listes d’envoi.